Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs

EUROPOLITIQUE : Entretien avec Nawel Rafik-Elmrini

Écrit par Pierre Loeb le . Publié dans Divers

Entretien avec Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au maire de Strasbourg, en charge des relations internationales et européennes. Propos recueillis par Olivier Mirguet, à Strasbourg | mardi 14 février 2012

EUROPOLITIQUE 14 février 2012

Siège du Parlement européen

Entretien avec Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au maire de Strasbourg, en charge des relations internationales et européennes

« Nos détracteurs doivent chercher d’autres arguments »

Propos recueillis par Olivier Mirguet, à Strasbourg | mardi 14 février 2012

Avez-vous trouvé, dans le rapport de l’Association européenne des jeunes entrepreneurs (voir l’’article séparé), des arguments inédits pour défendre le siège du Parlement dans votre ville?

Le document rétablit la transparence sur le coût des sessions strasbourgeoises, chiffrées à 10 centimes d’euro par citoyen et par an. L’empreinte carbone du Parlement européen dans notre ville est presque quatre fois inférieure à ce que laissent entendre nos détracteurs. Le siège de Strasbourg est un excellent élève en matière d’environnement, puisqu’il utilise 100 % d’énergies vertes. Je ne crois pas que Bruxelles puisse en dire autant. Les 200 millions d’euros de dépenses évoqués par nos opposants sont une légende, les détracteurs peuvent tout de suite se mettre à la recherche d’autres arguments.

Comment exercez-vous le lobbying des autorités locales pour maintenir les sessions à Strasbourg?

Je reçois des délégations parlementaires à chaque session. Nous sommes à la disposition des députés pour travailler sur des sujets de fond, comme l’accueil des Roms, évoqué cette semaine avec un groupe polonais. En tant qu’adjointe au maire, j’organise régulièrement des rencontres avec la presse européenne et les députés. Mais le lobbying va au-delà de ces contacts : le maire Roland Ries, qui est également sénateur, a fait adopter à l’Assemblée une motion sur le statut européen de la ville, en réponse à l’amendement Fox qui ramène de 12 à 11 le nombre de sessions plénières du Parlement à Strasbourg. La même motion a été soutenue par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux. Nos actions de lobbying ne sont pas seulement une affaire locale, c’est un engagement européen.

La qualité et les prix de ses hébergements pendant les sessions sont régulièrement critiqués. Quelles sont les actions engagées?

Nous sommes conscients des critiques, parfois justifiées. Ces augmentations de tarifs pendant les sessions ne sont pas le fait de tous les hôteliers. Dans la catégorie des 4 étoiles, les prix ne varient pas. Le vrai problème, ce sont les hôtels de moyenne gamme qui accueillent les assistants. Ces derniers n’obtiennent pas les défraiements nécessaires pour couvrir leurs dépenses. La ville travaille, avec le groupement des hôteliers, à harmoniser l’augmentation et les conditions d’annulation des réservations.

 

Share

Réagissez