Bilan session plénière 11/11/11

Écrit par Jean-Baptiste Horhant le . Publié dans Parlement

Bilan session plénière 14/11/2011 – 17/11/2011

 

Sur cette dynamique hyperactive, l’Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs (AEJE) était à nouveau représentée durant l’intégralité de la session plénière du mois de novembre, qui se tenait à Strasbourg du 14 au 17 novembre. Malgré le report de la présentation officielle du contre-rapport « Le siège dans tous ses Etats », l’AEJE a décidé d’utiliser ce délai supplémentaire pour consolider ses acquis et renforcer l’ampleur de son action.

Les soutiens déjà actifs se sont renforcés, mais cette session a également été marqué par l’apport de nouveaux partenariats.

Début novembre, pour différentes raisons, notamment pour un problème de calendrier, l’AEJE a choisi de reporter la présentation officielle de son rapport de quelques semaines. Cela va lui permettre de gagner plus encore en crédibilité, en qualité mais également en visibilité.

L’équipe a, une nouvelle, fois été très efficace durant cette session, extrêmement animée en actualités. Pas moins de 10 députés européens non français y ont rejoint l’action « Strasbourg capitale de la démocratie européenne ». Différents contacts médias ont été établis, avec la confirmation de leur présence lors de la présentation officielle prochaine.

Par ailleurs, de nouveaux arguments ont vu le jour concernant l’état du siège du Parlement européen actuel. Différentes recommandations supplémentaires seront également proposées par l’Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs dans ce support à venir.

Enfin l’AEJE s’est fixée de nouveaux objectifs. De nouveaux projets sont en cours afin d’établir ses différentes actions dans le long terme et de favoriser le fonctionnement de l’Europe ainsi que de la construction européenne.

Malgré la crise actuelle de l’Union Européenne, il est important de ne pas céder à la panique. C’est en traversant avec succès cette épreuve que l’Europe sortira renforcée et définitivement unie. Ne détruisons pas 60 années de construction européenne pour des raisons illégitimes en cédant au moindre mouvement de panique. Profitons-en justement pour se renforcer …