Bilan session plénière 12/11

Écrit par Jean-Baptiste Horhant le . Publié dans Parlement

Bilan de la session plénière 12.12.11 / 15.12.11

Une nouvelle fois, l’Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs était présente durant l’intégralité de la session plénière du mois de décembre, la dernière de cette année civile marquée par de nombreux évènements, par une actualité très dense…

Par sa présence, l’association a ainsi célébré sa dixième participation consécutive aux sessions plénières à Strasbourg.

 

Celle-ci a été extrêmement chargée pour l’ensemble des parlementaires, particulièrement marquée par l’actualité économique et financière. L’AEJE, à l’instar des députés européens, a également connu sa session la plus riche, mais surtout la plus prometteuse.

 

L’Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs a ainsi obtenu plus de 20 nouveaux soutiens, députés, assistants ou fonctionnaires du Parlement européen, de différents partis et nationalités. Durant cette session plénière, aucun interlocuteur rencontré par les membres de l’association n’a remis en cause notre action visant à rétablir de nombreuses vérités quand aux atouts du siège français du Parlement européen. Tous ont accepté, tous soutiennent cette action citoyenne « Strasbourg capitale de la démocratie européenne » attendue, selon certains, « depuis bien longtemps ».

 

Certes, les moyens financiers et médiatiques de l’association n’égalent pas ceux du lobby anti-Strasbourg, très puissant, dirigé par des hommes politiques d’expériences, ayant choisi cette thématique pour différentes raisons, notamment électorales. Leurs arguments, qui visent à justifier le regroupement de l’ensemble des institutions européennes à Bruxelles, sont erronés, approximatifs et parfois contradictoires, comme en attestent les nombreux témoignages recueillis par l’AEJE. Cette « bataille du siège » est également soutenue et encouragée par les eurosceptiques, parmi lesquelles de nombreux députés britanniques, adversaires de la construction et de l’intégration européennes.

 

L’Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs a également participé à différentes conférences - débats. Certaines furent passionnantes, qu’ils s’agissent de la mobilité régionale transfrontalière dans l’Union Européenne, du printemps arabe avec la remise du Prix Sakharov en présence des lauréats, et également de l’avenir de l’Union européenne en ces temps de crise. Une autre, plus surprenante, était organisée sous forme de conférence-propagande. L’AEJE a ainsi été représentée par Pierre Loeb, à la conférence-débat ayant pour thème initial « la mobilité du Parlement européen ». Finalement, cet « évènement », organisé par le lobby anti-Strasbourg « one seat », en présence des trois principaux initiateurs de ce mouvement, a tourné à la propagande pro-Bruxelles, en faveur d’un « siège unique », selon leurs termes. Faut-il leur rappeler, que, comme le soulignent les traités, le Parlement européen a un siège unique, qui se situe à Strasbourg : « le Parlement européen a son siège à Strasbourg, où se tiennent les douze sessions plénières mensuelles, y compris la session budgétaire. »

 

Leur lobbying puissant, permanent depuis de nombreuses années, semble fonctionner et déployer de nombreux moyens, notamment sur le plan médiatique. Toutefois cette réunion des anti-Strasbourg n’a rencontré qu’un succès très relatif, avec seulement une vingtaine de participants, députés et assistants acquis à la cause.

 

Dans le cadre des nombreux témoignages qu’a recueilli l’Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs depuis plusieurs mois afin d’analyser l’état du siège du Parlement européen de Strasbourg, avec son approche objective, neutre et citoyenne, sans enjeu électoral, les atouts et la légitimité de Strasbourg n’y ont jamais été remises en cause. En revanche, comme nous l’observerons dans le rapport « Le siège dans tous ses Etats », ces témoignages ont permis de confirmer que de réels progrès restent à faire en termes d’accès, d’hébergement et d’accueil.

 

C’est dans ce contexte d’amélioration de la qualité de vie et de travail des parlementaires durant les sessions plénières que s’inscrit une excellente nouvelle qui s’est confirmée et officialisée durant la session de décembre. Le Parlement européen de Strasbourg bénéficiera désormais de nouveaux locaux. La Commission du budget a donné son approbation à l’achat du bâtiment B du Conseil de l’Europe pour libérer des locaux et améliorer les conditions de travail de l’ensemble des députés européens et des assistants parlementaires. Un achat qui permet de conforter plus encore le siège du Parlement européen de Strasbourg et de corriger une faille évoquée par de nombreux interlocuteurs.

 

Enfin, la préparation de la présentation du rapport de l’AEJE « Le siège dans tous ses Etats » progresse grâce aux soutiens obtenus. Le contenu du rapport s’est enrichi des témoignages recueillis, avec pour objectif de rétablir, sur la base de données objectives et vérifiables, un grand nombre de vérités déformées par les anti-Strasbourg. Ce rapport initial marquera une nouvelle étape et ambitionne également de présenter un certain nombre de recommandations, tout en rappelant certains fondamentaux de notre Europe, certaines règles de l’Union européenne. Comme l’a affirmé le vice-président du Parlement européen, anti-Strasbourg : « The rule is the rule ».