Siège du parlement européen : Strasbourg confirmé, les anti-Strasbourg désavoués

Écrit par Jean-Baptiste Horhant le . Publié dans Communiqués de presse

Parlement-européen-150x150 

Siège du Parlement européen : Strasbourg confirmé, les anti-Strasbourg désavoués

La Cour de justice de l’Union européenne vient de publier un arrêt pleinement favorable à la France qui contestait le calendrier raccourci des sessions plénières du Parlement européen à Strasbourg pour 2012 et 2013.

Nous nous félicitons de cette décision de la Cour qui s’appuie sur les dispositions essentielles des traités :

-          le siège du Parlement européen est à Strasbourg

-          c’est à Strasbourg que doivent se tenir ses douze sessions plénières, réparties tout au long de l’année.

Nous appelons en conséquence le Parlement européen à modifier le calendrier de 2013 pour rétablir les sessions mensuelles telles que prévues par les traités.

Nous déplorons que le lobby anti-Strasbourg, pour parvenir à ses fins, ait conduit les députés européens à agir en contradiction avec les traités. Ce lobby persiste à remettre perpétuellement en cause le siège du Parlement européen, par des moyens et avec des arguments contestables.

Pour les citoyens européens, le siège du Parlement européen à Strasbourg n’est ni le fait du hasard, ni le produit de traités artificiels. Cette localisation s’est naturellement imposée aux fondateurs de l’Europe car cette ville est intimement liée à l’histoire européenne, qui enracine la démocratie parlementaire de l’Europe à Strasbourg depuis 1949. Le parlement européen y siège depuis 1962. De plus cette localisation reflète le principe de diversité géographique, suivant lequel nos institutions communes sont réparties sur l’ensemble du territoire des Etats membres. Les traités ne font que consacrer ces faits.

Pour toutes ces raisons, nous souhaitons vivement que Strasbourg soit pleinement à la hauteur des exigences de son statut de Capitale européenne et saluons toutes les mesures prises par les autorités nationales et locales et par les acteurs privés concernés. A cet égard, le rapport « le siège dans tous ses Etats », plaidoyer en faveur de Strasbourg publié par l’AEJE en février dernier, comporte une série de 22 recommandations susceptibles de répondre aux attentes des députés et des différents participants aux sessions du Parlement européen.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pauline Armandet : Présidente Au Café de l'Europe                                 

Valérie Blum : Présidente Strasbourg Pour l'Europe

François Friederich : Président du Mouvement Européen Alsace

Vincent Gouvion :  Président du Cercle Daniel Riot

Pierre Loeb : Co-Président Association Européenne des Jeunes Entrepreneurs

Nicholas Snowman : Président Démocratie Européenne

Jean-Baptiste Mathieu : Président Union des Fédéralistes Européens Alsace